Share artice.

Article - CM: Les Allemands voudraient que rien ne change

L’histoire nous apprend que l’Allemagne a rarement convenu aux Suisses dans les matches à élimination directe. Et l’équipe allemande est bien décidée à ce que cela ne change pas.

Le dernier souvenir demeure souvent le plus douloureux. En huitièmes de finale des JO de Pyongchang, l’Allemagne avait éliminé la Suisse en prolongation (1-2 ap). Le Bernois Simon Moser avait été l’unique buteur helvétique lors de cette triste soirée. Et Jonas Hiller défendait alors le but suisse.

Mais tout a changé depuis. Dans l’effectif allemand aussi. L’entraîneur emblématique Marco Sturm a cédé sa place au Finlandais Toni Soderholm. Et la vieille garde n’est plus là, mais le groupe demeure robuste et toujours prêt à en découdre pour gagner les duels. A cette solidité physique, certains éléments ajoutent une classe naturelle, et des aptitudes techniques capables de faire lever les foules. L’attaquant des Edmonton Oilers Dominik Kahun fait partie de ceux-là, même s’il n’a pas encore trouvé le rythme lors de ses deux premiers matches à Riga. Drafté au 2e tour l’an dernier par les Sabres de Buffalo, John Peterka (19 ans) promet aussi de devenir un atout offensif indéniable dans les années à venir.

Pour terminer, si vous cherchiez des liens entre cette équipe d’Allemagne et la Suisse, c’est surtout sur le banc que vous les trouverez. Un des deux entraîneurs assistants de Toni Soderholm (ancien défenseur du CP Berne entre 2005 et 2006) n’est autre que l’ancien coach principal du Lausanne HC, Ville Peltonen, aujourd’hui en poste au HIFK (Liiga).

Un jeune Allemand à suivre : Moritz Seider est un défenseur de 20 ans (1m92, 94kg). Choisi au premier tour de la draft de 2019 par les Detroit Red Wings (6e), il a disputé la saison qui vient de s’achever dans les rangs de l’équipe suédoise de SHL de Rögle. Avec 41 matches et 28 points en saison régulière (13 matches, 5 points en playoffs), il a été élu rookie de l’année et meilleur défenseur de la saison.  

La dernière rencontre dans un tournoi majeur : huitièmes de finale des Jeux olympiques 2018 : SUI-ALL 1-2 ap. Alors que Simon Moser avait égalisé à la 24e, c’est l’Allemand Seidenberg, dans la première minute de la prolongation, qui offrait un ticket pour les quarts à l’Allemagne. Les hommes de Marco Sturm ne s’étaient ensuite inclinés qu’en finale contre la Russie (3-4 ap) après avoir éliminé la Suède et le Canada.

Palmarès de de l’équipe d’Allemagne :

N’a jamais été championne du monde

2x Vice-championne du monde en 1930 et 1953

2 médailles de bronze en 1932 et 1934

Meilleur classement dans un tournoi international : 2e (Jeux olympiques de 2018)