Share artice.

Article - National League - À surveiller ce week-end

Week-end occupé en National League avec la présentation de onze matchs, dont une première journée complète de six rencontres samedi. Notre équipe de journalistes vous a préparé un résumé des trois affrontements à surveiller!

Un duel de KHL

Linus Omark face à Sven Andrighetto. L’affiche a fière allure. Les deux hockeyeurs aussi, tant ils sont beaux à voir jouer. Ils seront opposés vendredi soir au Hallenstadion où Zurich reçoit Genève dans un match qui promet beaucoup. Les Aigles ont parfaitement commencé la saison en ne laissant aucune chance à Davos, alors que les Lions sont allés de casser les dents à Lugano avant de battre Fribourg. Si Linus Omark a déjà griffé la feuille de match avec trois assists, Sven Andrighetto a été bien plus discret en ne réalisant qu’une seule passe décisive. Mais qu’à cela ne tienne, les deux anciens joueurs de KHL se feront un plaisir d’émerveiller les yeux des spectateurs.

Le retour de Brodin

Le HC Bienne, qui a fait le plein de confiance lors de son unique match la semaine dernière face à Lausanne, accueille Fribourg Gottéron qui a décroché les trois points qu’on attendait de lui lors des deux matchs d’ouverture. Cette partie marquera le retour de Daniel Brodin. Ecarté par son entraîneur lors des matchs contre Rapperswil et Zurich, le Suédois fera le plus grand bien à son équipe, particulièrement en jeu de puissance. Brodin était le meilleur marqueur des Dragons l’hiver dernier avec sept buts en PP. Quand on voit les difficultés éprouvés dans ce secteur de jeu, on comprend mieux l’importance de l’attaquant de 30 ans.

Le LHC a besoin d’automatismes

On devrait assister à un match spectaculaire à la Vaudois Aréna, samedi entre les Lions et les Grisons. En effet, les deux équipes proposent un jeu notamment basé sur la vitesse des transitions et sur un forechecking agressif à certains moments du match. Le LHC a dû intégrer un nombre important de nouveaux joueurs dans son collectif depuis la pause. Trois nouveaux étrangers (Barberio, Conacher et Gibbons) et de nombreux joueurs suisses (Maillard, Douay, Jörg, Jäger, Marti, Krueger). On a pu se rendre compte que les automatismes n’étaient pas complètement en place et ne permettaient pas encore de régater face à une équipe comme Bienne, dont l’effectif n’a subi que peu de changement durant l’été. Les Vaudois trouveront-ils contre Davos déjà ce liant indispensable pour enchaîner les performances positives et constantes? Réponse samedi !