Share artice.

Article - Le HC La Chaux-de-Fonds n’y arrive plus tout seul

Le temps des vaches grasses est révolu aux Mélèzes. Sextuple champion de Suisse de la fin des années soixante, début des années septante, le HC La Chaux-de-Fonds affiche des ambitions à la baisse.

Il doit désormais compter sur les coups de main des clubs de National League. Les échanges se font - la plupart du temps - sous forme de prêt par l’intermédiaire de licence B. Ainsi, Gilian Kohler, Yanick Stampfli, Kai Wyss, David Prysi, Roman Karaffa (tous de Bienne), Stéphane Charlin, Jesse Tanner (GE/Servette) et Dominik Volejnicek (Lausanne) ont porté les couleurs des Abeilles ces dernières semaines.

« On a beaucoup coupé dans le budget sport », déplore le directeur sportif Loïc Burkhalter. « Les finances nous obligent à jongler, mais ça va dans les deux sens », s’empresse d’ajouter celui qui est aussi l’assistant de l’entraîneur Thierry Paterlini.

Car oui, dans un passé pas si lointain, les Chaux-de-Fonniers ont prêté le Canadien Brett Cameron ou encore Makaï Holdener lorsque le partenaire biennois était en mal de joueurs.

Le système de prêts qui interviennent à tout moment durant le championnat est souvent mal perçu par les spectateurs, mais avec les baisses de recettes importantes, en particulier cette saison, les clubs n’ont guère le choix. Le règlement a même été adapté et la limite du nombre de licence B n’existe plus. 

Régis Cerf