Share artice.

Article - La force tranquille zougoise

Qui empêchera Zoug de remporter un second titre de suite ? C’était la question de beaucoup d’observateurs avant les playoffs. Il ne reste aujourd’hui plus que les ZSC Lions pour barrer la route de la formation de Grégory Hofmann qui a, pour l’instant, écrasé la concurrence !

Quatre à zéro contre Lugano en quart de finale. Même score face à Davos en demi-finale. Zoug n’a fait qu’une bouchée de ses deux premiers adversaires, notamment grâce à son organisation défensive rodée comme du papier à musique. Emmenée par Christian Djoos et Niklas Hansson, l’arrière-garde zougoise est tout simplement impressionnante. N’a-t-elle d’ailleurs pas encaissé que deux buts en quatre matches de demi-finale ? La « faute » aussi à un gardien qui monte en puissance. Oui, parce que si vous avez mis la défense de Zoug en difficulté, il vous faut ensuite encore battre Léonardo Genoni qui pointe à 95,6% d’arrêts en playoffs avec une demi-finale à 97,7%. Rien que ça !

Et en parlant des deux défenseurs suédois, ils ne sont pas là uniquement pour empêcher l’adversaire de marquer. Ils aident aussi la production offensive durant ces playoffs : un but et cinq assists pour Niklas Hansson, trois buts et six passes décisives pour Christian Djoos. Il n’y a que Maxim Noreau qui a fait mieux que les deux Zougois, mais avec trois rencontres de plus…

Dire que Zoug, vainqueur de la saison régulière, est l’équipe favorite à sa propre succession n’est donc de loin pas une idée sortie de nulle part.

Jérôme Beuchat