Share artice.

Article - Fribourg-Zurich : Feu d’artifice attendu !

Pronostic : 4-3 Fribourg Gottéron

Place aux demi-finales de National League dès ce soir, avec Fribourg Gottéron comme dernier club romand encore en lice. Des Dragons qui vont se frotter aux ZSC Lions dans une série qui fait saliver les amateurs de « beau hockey ». Les arguments sont nombreux pour espérer avoir un véritable feu d’artifice sur la glace. Tour d’horizon des forces en présence et pronostic.

Les supporters de hockey sur glace sont gâtés. Les playoffs de cette saison ont débuté sur les chapeaux de roues. Avec des quarts de finale de haut vol. La série entre Fribourg et Lausanne a été passionnante à suivre. Indécise et âprement disputée, elle a permis aux hommes de Christian Dubé de démontrer qu’il va falloir compter sur eux cette saison. De son côté, Zurich a offert un très beau spectacle en sept actes contre Bienne. Non sans s’être fait peur à plusieurs reprises. Les Lions zurichois ont dû se retrousser les manches pour se retrouver dans le dernier carré.

Maintenant pour entrevoir la grande finale, il va falloir encore être plus fort, plus malin et garder son sang-froid. En parlant de calme, nous allons assister à un très joli duel à distance entre les deux gardiens. Reto Berra a déjà fait ses preuves dans notre championnat, et reste une des grandes forces de Gottéron. Jakub Kovář en face est moins connu, mais il a démontré de très belles choses en 21 matchs sous le maillot des ZSC. Le frère de Jan Kovář (capitaine de Zoug) a clairement dégoûté les Biennois en quarts de finale.

Au niveau défensif, les deux équipes peuvent se targuer d’avoir de solides joueurs à disposition. De la maturité, de l’expérience et deux systèmes bien rôdés. Là encore, les effectifs se valent. Diaz-Gunderson-Furrer-Sutter d’un côté. Geering-Noreau-Weber-Kivistö de l’autre. On aurait presque tendance à croire que Grönborg va clairement plus jouer la carte de deux défenseurs étrangers sur glace. Alors que Dubé pour l’instant n’a aucune raison d’envisager l’introduction de Rantakari dans ces playoffs.

Zurich-Fribourg

Passons au secteur offensif de ce choc entre Fribourg et Zurich. Là encore un tapis rouge de « stars » va s’affronter pour notre plus grand plaisir. Mais selon nous, l’avantage revient d’un rien à Fribourg Gottéron. La formation de Christian Dubé évite jusqu’ici les blessures de ces joueurs-clés. Et peut compter sur une homogénéité redoutable. Ils sont nombreux les joueurs à avoir démontré depuis septembre dernier être habile à faire trembler les filets. 10 joueurs à plus de 10 buts en saison. Et en quarts, ce sont encore les leaders comme Desharnais, Di Domenico, Mottet ou Sprunger qui ont montré la voie. Pas de raison que cela change.

Si l’avantage est donné aux Dragons, c’est aussi parce qu’il y a des questions autour de l’état de santé de Denis Malgin. Secoué lors d’un duel contre Noah Schneeberger, le petit joueur de centre est revenu au jeu et a marqué le but du 2-0 lors du septième acte. De quoi rassurer. L’autre question sera de savoir quels seront les choix au niveau des étrangers. Ils sont nombreux à prétendre être en uniforme et la concurrence sera rude. Le dernier mot reviendra au coach des ZSC Lions qui a laissé Joel Quenneville et Garett Roe souvent sur la touche pour privilégier Krüger et Azevedo, des références dans le secteur des mises en jeu. On ne peut pas oublier de parler d’Andrighetto. Déjà auteur de 9 points en quarts de finale, il retrouve du mordant et avec Malgin, ils seront à surveiller comme le lait sur le feu pour Gottéron.

Enfin, les situations spéciales pourraient bien décider du vainqueur de cette demi-finale. Gottéron a maltraité Lausanne lors du dernier tour. Neuf buts et 42,9% d’efficacité. Monstrueux. Si Fribourg arrive à garder cette force de frappe contre Zurich, il partira avec un avantage. Surtout que lorsque vous marquez régulièrement à l’adversaire en jeu de puissance, vous le frustrez. Mais attention, Zurich est bon en power-play, mais a surtout démontré de belles choses en infériorité numérique. Ça promet.

Impossible de conclure sans parler du facteur X : le public. C’est la plus grosse différence entre les deux équipes. Fribourg Gottéron va pouvoir s’appuyer sur un public fidèle, nombreux et très bruyant. Les places sont rares à la BCF Arena qui va pousser les siens jusqu’au terme de la saison. L’ambiance sera plus feutrée, comme d’habitude, dans le Hallenstadion. Il a fallu attendre le match 7 contre Bienne pour entendre un bruit de fond plus bruyant sur nos télévisions.

Alors au moment de faire le décompte avant le début de cette superbe demi-finale, on se prête une nouvelle fois volontiers au jeu des pronostics. Et l’équipe MySports voit Fribourg se hisser en finale du championnat au terme d’une série complètement folle contre Zurich. Transcendée par son public, Fribourg remportera le septième match. Alors, vous aussi frottez votre boule de cristal et donnez-nous votre sentiment avant que cette confrontation ne débute.