Share artice.

Article - CM : Un staff cosmopolite qui vise le titre

La Russie met souvent du temps avant de tourner à plein régime dans un tournoi mondial. Mais lorsqu’elle doit performer, souvent, la mayonnaise prend et la Sbornaja déploie alors tout son potentiel. Après une entrée en matière difficile contre les Tchèques (victoire 4-3) et un succès probant face à la Grande-Bretagne, les Russes ont maîtrisé leur sujet face au coffre-fort danois en s’imposant 3-0.

Détail intéressant, la Fédération russe a joué le jeu de l’ouverture en garnissant son staff de techniciens étrangers. Par exemple, un des coaches assistants est le Canadien Daniel Bochner. Egalement au bénéfice de la nationalité israélienne, le natif de Toronto est actif depuis 2018 au sein du SKA St-Pétersbourg. On trouve également un Suédois dans l’encadrement technique de la Sbornaja : il s’agit de l’entraîneur des gardiens Stefan Persson. A 55 ans, il a été inclus pour la première fois au staff de l’équipe nationale, lui qui officie au Spartak Moscou depuis 5 saisons. On notera encore les présences de l’assistant de Bob Hartley à Omsk, le Kazakh Konstantin Shafranov et du responsable matériel letton Aleksandrs Siskovics.

Tout ce beau monde tend logiquement vers un seul et unique but : le titre mondial. Un médaille d’or qui fuit les Russes depuis 2014 et leur sacre en Biélorussie.

Un jeune Russe à suivre : Ivan D. Morozov est un centre de 21 ans, drafté au 2e tour par Las Vegas en 2018. Plutôt solide (1m86 pour 89kg), il a déjà accumulé un but et deux assists en trois matches dans ce Mondial. Face au Danemark mercredi dernier (victoire 3-0), il formait un trio issu à 100% du SKA St-Pétersbourg avec ses coéquipiers Emil Galimov et Anton Burdasov, le meilleur compteur de la Sbornaja dans ce championnat du monde pour l’instant (5 points).

La dernière rencontre : en 2019 à Braislava. SUI-RUS 0-3. Les Suisses avaient encaissé un but par période : Anissimov (4e), Kucherov (27e et 56e). Genoni avait été titularisé entre les poteaux.

Palmarès de de l’équipe de Russie :
En tant qu’URSS (jusqu’en 1992)
22x championne du monde
7 vice-championne du monde
5 médailles de bronze
En tant que Russie (dès 1992)
5x championne du monde
3x vice-championne du monde
5 médailles de bronze
Dernière médaille : le bronze en 2019 en Slovaquie.